Modifier mes données personnelles

Cessation d'activité : conserver un numéro pro

Votre entreprise est en cessation d'activité et, votre successeur désire faire une reprise de vos abonnements pros ou vous-même souhaitez conserver votre ligne à titre privé.

Retrouvez en fonction de votre situation, les modalités de cession de vos offres.

Une reprise d'activité professionnelle permet à votre successeur de reprendre à son nom en tant que nouveau titulaire, vos offres et éventuellement votre installation, sans interruption de service. Elle ne peut se faire qu'au bénéfice d'un professionnel à la même adresse et pour la même activité professionnelle.

Pour effectuer cette opération, contactez le 3901 (service gratuit + prix appel)(1)  du lundi au samedi de 8h à 19h (hors jours fériés)

Conditions
  • Vous êtes à jour dans vos paiements.
  • Votre successeur (repreneur) exerce la même activité que vous.
  • Votre SIRET est différent du repreneur.
  • Vous possédez une ligne active chez nous.
Pièces à fournir
  •  Pièces établies à votre nom :

- Photocopie de la carte d'identité du représentant légal de l'entreprise.

- Si le contractant n'est pas le représentant légal de l'entreprise, photocopie de sa carte d'identité accompagnée d'un mandat signé ou d'une copie de toute pièce justifiant de son habilitation à céder le contrat précité.

- Un original ou une photocopie certifiée conforme du justificatif de l'activité professionnelle (inscription au registre de commerce, au registre des métiers, extrait K-bis de moins de 3 mois, BODACC, statuts...).

 

  • Pièces établies au nom du nouveau titulaire :

- Photocopie de la carte d'identité du représentant légal de l'entreprise.

- Si le contractant n'est pas le représentant légal de l'entreprise, photocopie de sa carte d'identité accompagnée d'un mandat signé ou d'une copie de toute pièce justifiant de son habilitation à reprendre le contrat précité.

- Un original ou une photocopie certifiée conforme du justificatif de l'activité professionnelle (inscription au registre de commerce, au registre des métiers, extrait K-bis de moins de trois mois, BODACC, statuts...).